Infinity Luxe Chauffeur

Voyager au Mexique

Que faire au Mexique ?

Découvrir la richesse culturelle du Mexique lors d’un voyage

Fascinant pays d’Amérique du Nord, le Mexique attire de nombreux vacanciers grâce à ses paysages époustouflants, ses plages paradisiaques et ses monuments historiques. Cette contrée est également reconnue pour sa culture riche et variée qu’elle exprime en majeure partie par la danse. Il faut savoir qu’à chaque fête, les Mexicains conservent avec grand respect les différentes traditions qui ont été transmises par leurs ancêtres. Au cours de leur séjour au Mexique, les touristes visiteront la ville de Mexico, la terre des Aztèques. À noter que ce peuple, l’un des premiers habitants sur le territoire mexicain, priait ses dieux en faisant des cercles de chorégraphie. Il est réputé pour ses costumes incroyablement colorés et sa coiffe en plumes de faisans. En se baladant dans les lieux emblématiques de la capitale mexicaine, les bourlingueurs ne manqueront pas d’admirer des Mexicains exécutant la danse Aztèque. Il y a également la danse des Quetzales que les globe-trotters apercevront dans la région de Puebla.

Déguster quelques spécialités culinaires du Mexique

Séjourner au Mexique est une occasion de savourer quelques spécialités culinaires du pays. Riche et diversifiée, la cuisine mexicaine est issue d’influences africaines, caribéennes et asiatiques. Il en résulte des plats aussi délicieux les uns que les autres. À noter que le maïs et d’autres aliments comme le haricot, l’avocat, la tomate et le piment constituent les éléments de base de la gastronomie du Mexique. Durant leur voyage sur le territoire mexicain, les routards dégusteront, entre autres, le taco, une galette préparée avec du maïs (tortilla). Ce mets est souvent garni de viande, de sauce, d’oignon et de coriandre fraiche hachée. Il y a également la quesadilla, élaborée à partir de tortillas et de fromage fondu. Les quesadillas sont généralement mitonnées sur une plaque chauffée. Pour ne rien manquer de leur périple au Mexique, les globe-trotters apprécieront le goût du tamal. Ce dernier, cuit à la vapeur, est placé dans des spathes de maïs. Il est fait à partir de pâte de farine de maïs.

À la découverte de la musique mexicaine

Outre sa cuisine, le Mexique se distingue des autres pays d’Amérique du Nord par son style musical. Lors de leurs séjours au Mexique, les routards admireront la musique Norteña. Typique du nord du Mexique, ce genre de musique utilise généralement des instruments comme l’accordéon, le bajo sexto (une grande guitare à six cordes) et le taloche. Il combine à la fois le rythme hilarant et tonique, ressemblant à la polka (danse originaire de Bohème). Il y a également la musique ranchera qui apparaît vers la moitié du XIXe siècle. Les rancheros (les travailleurs de ranchs) la chantent pour exprimer leur passion, leur fureur, leur sensualité et leur agonie. Au cours de leur voyage au Mexique, les vacanciers découvriront aussi la pirekua. Il s’agit d’un chant traditionnel tarasque, notamment exécuté par le peuple amérindien « Purépechas ». À noter que la pirekua a été inscrite sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité de l’UNESCO le 16 novembre 2010.

Fascinant pays d’Amérique du Nord, le Mexique attire de nombreux vacanciers grâce à ses paysages époustouflants, ses plages paradisiaques et ses monuments historiques. Cette contrée est également reconnue pour sa culture riche et variée qu’elle exprime en majeure partie par la danse. Il faut savoir qu’à chaque fête, les Mexicains conservent avec grand respect les différentes traditions qui ont été transmises par leurs ancêtres. Au cours de leur séjour au Mexique, les touristes visiteront la ville de Mexico, la terre des Aztèques. À noter que ce peuple, l’un des premiers habitants sur le territoire mexicain, priait ses dieux en faisant des cercles de chorégraphie. Il est réputé pour ses costumes incroyablement colorés et sa coiffe en plumes de faisans. En se baladant dans les lieux emblématiques de la capitale mexicaine, les bourlingueurs ne manqueront pas d’admirer des Mexicains exécutant la danse Aztèque. Il y a également la danse des Quetzales que les globe-trotters apercevront dans la région de Puebla.

Déguster quelques spécialités culinaires du Mexique

Séjourner au Mexique est une occasion de savourer quelques spécialités culinaires du pays. Riche et diversifiée, la cuisine mexicaine est issue d’influences africaines, caribéennes et asiatiques. Il en résulte des plats aussi délicieux les uns que les autres. À noter que le maïs et d’autres aliments comme le haricot, l’avocat, la tomate et le piment constituent les éléments de base de la gastronomie du Mexique. Durant leur voyage sur le territoire mexicain, les routards dégusteront, entre autres, le taco, une galette préparée avec du maïs (tortilla). Ce mets est souvent garni de viande, de sauce, d’oignon et de coriandre fraiche hachée. Il y a également la quesadilla, élaborée à partir de tortillas et de fromage fondu. Les quesadillas sont généralement mitonnées sur une plaque chauffée. Pour ne rien manquer de leur périple au Mexique, les globe-trotters apprécieront le goût du tamal. Ce dernier, cuit à la vapeur, est placé dans des spathes de maïs. Il est fait à partir de pâte de farine de maïs.

À la découverte de la musique mexicaine

Outre sa cuisine, le Mexique se distingue des autres pays d’Amérique du Nord par son style musical. Lors de leurs séjours au Mexique, les routards admireront la musique Norteña. Typique du nord du Mexique, ce genre de musique utilise généralement des instruments comme l’accordéon, le bajo sexto (une grande guitare à six cordes) et le taloche. Il combine à la fois le rythme hilarant et tonique, ressemblant à la polka (danse originaire de Bohème). Il y a également la musique ranchera qui apparaît vers la moitié du XIXe siècle. Les rancheros (les travailleurs de ranchs) la chantent pour exprimer leur passion, leur fureur, leur sensualité et leur agonie. Au cours de leur voyage au Mexique, les vacanciers découvriront aussi la pirekua. Il s’agit d’un chant traditionnel tarasque, notamment exécuté par le peuple amérindien « Purépechas ». À noter que la pirekua a été inscrite sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité de l’UNESCO le 16 novembre 2010.